MOTEL A DRAMA COMEDY SERIES

De Charly Fournier

La pièce

Au jour de l’élection présidentielle des U.S.A., l’état du Texas, surnommé « the lone star state » (« l’état de l’étoile solitaire ») se prépare à célébrer l’espoir d’un renouveau.
En 7 épisodes, 16 vies perdues se croisent, anonymes, dans ce « Motel » de bord de route, refuge d’un soir, afin d’assister au bouquet final de cette « terrible » journée :
un feu d’artifice. Une « drama-comedy serie » à l’humour grinçant où des personnages au carrefour de leur vie se cherchent dans une société qui s’en fout.

Note d’intention

Pour l’auteur, cette pièce est « terrible ». « Terrible »,
car elle nous fait rire à en montrer les dents. « Terrible », car elle nous renvoie à nous-même et à notre effroyable réalité. Et si l’histoire se passe sur un autre continent, dans cette Amérique immense et lointaine, elle n’en est pas moins proche de nous, européens occidentaux.
« MOTEL » est à la fois une pièce et une série. Une suite d’épisodes proche des sitcoms américaines en VF.
Un genre qui reflète, critique, mais ne fait pas avancer les choses. L’Amérique se met en abime, en boucle, sans en tirer de conclusion : l’Humanité condamnée à répéter les mêmes erreurs malgré tous ses livres d’Histoire. Comme les personnages de la pièce qui, sans cesse, trimbalent des lampes de chevet sans jamais pourtant y voir plus clair. Ce sont les corps du monde réel qui se prêtent au monde des personnages en quête d’acteurs à incarner.

Charly Fournier veut donner à voir ses personnages comme des animaux en cage que l’on observe. Inviter le public à assister au spectacle intemporel de la comédie humaine. On peut rire, s’apitoyer ou s’alarmer. Il n’y a pas de morale.

Distribution

Texte et mise en scène
Charly Fournier

Assistant mise en scène
Ludovic Lacroix

Scénographie
Suzanne Barbaud

Collectif LA CANTINE

Avec
Manika Auxire
Mathilde Charbonneaux
Bastien Chevrot
Stanislas Perrin

Costumes
Léa Emonet

Création lumière
Vivien Niderkorn

Régie vidéo
Yoann Despré

Régie son
Jonathan Martin