LOGIQUIMPERTURBABLEDUFOU

Librement inspiré d’œuvres d’Anton Tchekov, de William Shakespeare et de Textes de Zabou breitman

La pièce

Les lapins roses se jettent les uns sur les autres, par amour ou cannibalisme. Ballet de bestioles en liberté. Les psychiatres dansent la samba et des malades s’enfouissent à trois dans un grand pull rouge. Chacun a sa raison, sa logique imperturbable. Ils courent ou ralentissent le pas, rien de normal. Des portes et des fenêtres, des murs partout :
ce sont les frontières qui séparent les fous des tarés, les cons des salauds, les poètes des méchants.
Petit monde aux failles qui laissent passer la lumière, Logiquimperturbabledufou voit défiler des portraits d’une humanité de schizophrènes, bipolaires, paranoïaques et paumés en tous genres, voyous et génies, entourés des rêves de lapins roses dans l’enfer des médecins dépassés. Ils sont enfermés, aliénés. Mais « pourquoi eux,
et pas nous » ?

Note d’intention

« Le terme de « logique imperturbable du fou », provient du roman de Lydie Salvayre, que j’ai adapté au théâtre
La Compagnie des Spectres. Longtemps ces mots m’ont interpellée.
Je veux explorer dans les franges de ce qu’on appelle
« folie », les endroits qui frottent avec l’absurde,
la poésie, la déraison. Ce spectacle sera un collage et un montage inspiré du documentaire en grande partie, mais mixé, mélangé, fondu dans le « grand texte » de Shakespeare, à Tchekhov, Racine, Kafka, Lewis Carroll, Gogol et d’autres.
Il y aura du texte, mais le « fou » que nous sommes, a un corps, ses arythmies, ses pertes d’équilibre qui seront l’objet d’un travail physique très présent. Des duos, des trios chorégraphiés.
Les acteurs sont très jeunes, et portent en eux, malgré eux, ce presque regret de quitter une enfance ou les folies sont apparentées au jeune âge. Ils apprennent à marcher comme des adultes raisonnables. Ils s’essaient, balbutient encore, avec l’énergie de l’immortalité. »

Ce qu’en dit la presse

« Une comédie au charme… fou. » Télérama

« Un collage de textes de grands auteurs et d’elle-même qui explore avec poésie et absurdité les franges de la « folie ». » Culturebox

Distribution

Mise en scène
Zabou Breitman

Assistante
à la mise en scène
Pénélope Biessy

Avec
Antonin Chalon, Camille Constantin, Rémy Laquittant, Marie Petiot

Clown
Fred Blin

Décor et Scénographie
Audrey Vuong
Zabou Breitman

Son
Grégoire Leymarie

Lumières
Zabou Breitman

Costumes
Cédric Tirado
Zabou Breitman

Chorégraphie et acrobatie
Gladys Gambie
Yung-Biau Lin