Le Lien

de François Bégaudeau

La pièce

Une mère et son fils se parlent. La mère pense qu’ils se parlent, le fils ne le pense pas. Parler, pour elle, est aussi simple que ça, mais pour lui non. Le fils est compliqué, le fils coupe les cheveux en quatre. Le fils est un intellectuel, le simple ne lui va pas. Il se lève pour partir, et ne part pas. Que ça lui plaise ou non, il est bien né d’une mère… Mais alors comment défaire ce lien indéfectible ?

Note d’intention

« Pour matérialiser la confrontation au plus juste, pour exprimer sa vitalité réjouissante, Christiane la mère possède rugosité et sensibilité mêlées. Stéphane, son fils réunit intelligence solide et fragilité aigüe. Françoise, l’amie de la mère est une boule d’humanité généreuse, un levier. Comme terrain de jeu, l’appartement de Christiane tend presque à disparaître à certains moments pour céder la place à l’essentiel : les mots et les corps. Le lien évoque le cordon ombilical, les ancrages familiaux indéfectibles. L’une des qualités de l’auteur est de poser cette question de l’attachement avec la force du simple. L’humour, code de langage coutumier des personnages, contrebalance leur incapacité à communiquer. Il les conduit aussi par instants à oublier le conflit, à laisser vivre la douceur, la tendresse, l’amour. »

Ce qu’en dit la presse

« Si on aime le jeu, on prend beaucoup de plaisir à observer Catherine Hiegel et Pierre Palmade. Ils sont subtils et audacieux. On est ému. Touché au cœur. » Le Figaro

« Catherine Hiegel est exceptionnelle de vérité, de force, de détresse sous l’humour, face à un Pierre Palmade étonnant de rigueur dramatique. » Télérama

Distribution

Mise en scène
Panchika Velez

Assistante
à la mise en scène
Mia Koumpan

Avec
Pierre Palmade
Catherine Hiegel
Marie-Christine Danède

Lumières
Marie-Hélène Pinon

Costumes
Marie Arnaudie

Musiques originales
Bruno Ralle
pour Baloo Productions