La Vedette du quartier

De Riton Liebman

La pièce

« Je vois le jour de ma mort. Je suis sur mon lit d’hôpital. Pas de femme, pas d’enfants pour me tenir compagnie. Une infirmière entre dans la chambre. Elle se penche sur mon lit et me demande en caressant ma joue: Excusez-moi Monsieur, mais avec les collègues, on se demande : le petit garçon dans Préparez vos mouchoirs, c’était vous ? »
Avec La Vedette du quartier Riton nous offre autant l’histoire d’un mec qui se prend les pieds dans les portes du paradis, que celle d’un enfant perdu dans un monde de grands.

Note d’intention

« Sa quête du Graal, il l’entame à 13 ans en jouant dans ce célèbre film de Blier au côté de Dewaere et Depardieu. Son passage dans le lit de Carole Laure (à poil) pour les besoins du film fait de lui la vedette des copains, du quartier…
Il quitte l’école à seulement 16 ans, descend à Paris, fait des piges au Canard Enchaîné, partage des rêves de notoriété avec ses potes, imite Johnny aux Bains Douches, partage un sauna avec Vanessa (Paradis), devient boucher deux heures pour faire un boulot sérieux, dort chez Gainsbourg et puis dans le métro. Et toujours, il y a Marcel Liebman, ce père brillant, envahissant, aimant qui l’accompagne et Bertrand Blier, l’autre père que Riton cherche sans cesse à retrouver. »

Ce qu’en dit la presse

« Ne vous méprenez pas : si l’introspection est sans concession, elle se déballe avec un humour permanent. Sur un ton faussement nonchalant, le comédien imite les excès vulgaires de Depardieu, évoque la tendre maladresse de son père, intellectuel de renom, lui donnant la réplique sur un scénario, ressuscite un prof de théâtre minable de pédanterie, ou rejoue pour nous une scène surréaliste à essayer de se synchroniser avec la démarche macho d’Aldo Maccione. » Le Soir

« Le propos apparaît certes nombriliste, et pourtant, il y a une sincérité, une distance, une résilience qui font de cette chute en vrille, de ce parcours du combattant, de cette mise à nu, une leçon de vie, pour tout le monde. » L’Echo

Distribution

Collaboration artistique à la mise en scène
Jean-Michel Van Den Eeyden

Avec
Riton Liebman

Assistants
Yannick Duret et Aurélie Alessandroni

Scénographie
Olivier Wiame

Lumières
Xavier Lauwers

Création sonore
Vincent Cahay

Collaboration vidéo
Simon Delecosse